Infos actualités
> Actualités professionnelles
  Réseau de dépositaires
> Présentation
  Métier
> Documents métier
> Management
  Juridique
> Presse
> Social
  Support d'information
> La Tribune du Réseau Presse
  Evènements
> Trophées du Réseau Presse
> Prix Maison de la Presse
  Espace diffuseurs
> Q/R juridiques
> Modèles de lettres
> Aide à la modernisation
> Merchandising

  Accueil Où nous trouver ?
Rechercher 
 
Infos actualités > Actualités professionnelles
  Actualités PMP  Présentation PMP  l  Déroulement PMP  l  Jury PMP l Historique PMP  l Photos PMP  
 
 
 

Michel Bussi, lauréat du Prix Maison de la Presse 2012

Le 23 mai 2012 avait lieu au Centre National du Livre à Paris, sous la présidence de Patrick Poivre d'Arvor, la remise du 42ème Prix Maison de la Presse devant plus de 200 invités, visiblement sous le charme d’une soirée riche en émotion. C'est Michel Bussi pour "Un avion sans elle" publié aux Presses de la Cité qui remporte cette année le prix. Né en 1965, ce professeur de géographie à l'université de Rouen,  politologue et auteur, enchaîne les vies, les superpose même. L’auteur intrigue autant que ses romans.

 

Un bébé, deux familles, trois possibilités …
Décembre 1980, un Airbus qui assurait la liaison entre Istanbul et Paris, s’écrase sur les flancs d’une montagne à la frontière franco-suisse. Sur les 169 passagers et membres d’équipage, il n’y a qu’une seule survivante : un bébé de 3 mois qui a été éjecté de la carlingue. Une petite fille, la miraculée du Mont Terrible dont personne n’arrive à déterminer l’identité. A bord, ce jour-là, deux familles, avec chacune un nourrisson. D’un côté, les de Carville, de très riches industriels, de l’autre, les Vitral, de modestes ouvriers. Les quatre parents morts, restent les grands-parents qui vont se déchirer pour récupérer ce bébé que les médias ont baptisé “Libellule”. Lyse-Rose de Carville ou Emilie Vitral ? La justice tranche : la petite Libellule sera identifiée comme étant Emilie Vitral. Mais la grand-mère de Carville engage un détective pour qu’il enquête. Des investigations qui dureront 18 ans et le privé assassiné avant de livrer ses dernières conclusions laissera toutefois derrière lui un cahier dans lequel il a soigneusement consigné tous les résultats de ses recherches, de Paris à Dieppe, du Val-de-Marne à la Turquie. Une centaine de pages en tout pour essayer de déterminer l’identité réelle de la petite fille.  Seront-elles suffisantes ? C’est ce que le jeune Marc Vitral souhaite. Officiellement, frère aîné d’Emilie, il réalise qu’il aime sa soeur d’un amour qui n’a rien de fraternel … Et, finalement, si cette enquête, si longue, si coûteuse, n’avait servi strictement à rien ? Si quelqu’un manipulait toutes les ficelles dans l’ombre ?

 

 

 

 

 

 

> Retour à la liste des articles

 

 
 
 
   Nouveau numéro
 
   En savoir plus