Infos actualités
> Actualités professionnelles
  Réseau de dépositaires
> Présentation
  Métier
> Documents métier
> Management
  Juridique
> Presse
> Social
  Support d'information
> La Tribune du Réseau Presse
  Evènements
> Trophées du Réseau Presse
> Prix Maison de la Presse
  Espace diffuseurs
> Q/R juridiques
> Modèles de lettres
> Aide à la modernisation
> Merchandising

  Accueil Où nous trouver ?
Rechercher 
 
Infos actualités > Actualités professionnelles
  Actualités PMP  Présentation PMP  l  Déroulement PMP  l  Jury PMP l Historique PMP  l Photos PMP  
 
 
 

Comment le lauréat 2012 du Prix Maison de la Presse a-t-il vévu cette récompense ?

De sa propre plume, Michel Bussi, lauréat 2012 du Prix Maison de la Presse a bien voulu transcrire ses réactions à l’annonce de sa nomination en tant que 42ème lauréat du Prix Maison de la Presse. Cinq étapes…

1-La sélection…
Comme tout auteur, vous passez plus de temps sur votre ordinateur à traquer ce que les internautes disent de vous qu’à rédiger le prochain chapitre de votre roman…  et un bel après-midi, l’information sur un site vous saute au visage : vous êtes finaliste du prix maison de la presse.  Tout de suite, vous cherchez à en savoir plus sur le prix,  et la liste des romans et de leurs auteurs vous donne le vertige (Barjavel, Exbrayat, Cauvin, Desforges, Pancol, Pennac, Teulé…). Immédiatement après, euphorique, vous surfez pour jauger les cinq autres candidats à la récompense, et vous êtes immédiatement refroidi par la qualité de leurs romans, les critiques dithyrambiques, le prestige de leur parcours. Aucune chance… Vous vous le répétez tous les jours, ne serait-ce que pour conjurer le sort …
2-Le résultat « OFF »…
Vous vous promenez tranquillement en ville en famille (chez un libraire d’ailleurs) et votre directeur d’édition vous téléphone :
« tu l’as ! »
Vous n’osez pas y croire, vous ne réalisez pas encore, vous aligner des « merci » un peu sonnés aux différents membres de l’équipe des Presses de la Cité qui se succèdent au téléphone pour vous féliciter…
3-Le jour J…
On a organisé une fête pour arroser cela aux Presses de la cité. Vous commencez à réaliser qu’il se passe quelque chose puisque tout l’équipe est présente, y compris ceux qui travaillent dans l’ombre, sur la maquette du livre, pour la comptabilité, tous avec le même sourire qu’un groupe euphorique qui vient de remporter une coupe de France et vous dans le rôle de celui qui a marqué pour l’équipe le but de la délivrance… Vous réalisez tout à fait quand, après trois coupes de champagnes, le directeur commercial vous annonce qu’il retire votre roman à plusieurs dizaines de milliers d’exemplaire, avec campagne de publicité à l’appui… Et qu’on vise, au bas mot, les 50 000 ventes…
4-Le grand moment…
Vous posez pour le photographe, il y a beaucoup de monde, de plus en plus, plusieurs centaines. Vous échangez  avec le président du jury, Patrick Poivre d’Arvor, et vous vous surprenez à échanger vos expériences comme deux complices (les festivals, les signatures, les souvenirs de maisons de la presse…).
De beaux discours, un hommage appuyé, immensément mérité, aux libraires des maisons de la presse, et c’est à vous. Vous avez improvisé un texte, vous bafouillez et vous vous trouvez idiot, mais on vous assure que c’était sincère et émouvant. Vous l’étiez assurément, sincère et ému. Vous signez des dizaines de livres pour des nouveaux lecteurs tous passionnés de livre, vous discutez avec eux, longtemps, au point que le buffet vous passe sous le nez…
5-Et après…
Vive le buzz… SMS… Twitt… Mails… Beaucoup, beaucoup de félicitations…  Y compris des polardeux qui défendent la boutique, fiers que ce coup-ci, un roman policier soit primé !
Mais surtout, vous avez enfin compris le joli miracle : votre livre va se multiplier, aux quatre coins  de France, pour aller séduire au plus près de chez eux tous les gens qui adorent qu’on leur raconte de belles histoires.
Vous passez encore beaucoup de temps sur Internet, puis vous finissez par retourner à votre prochain roman avec une pression décuplée…

 

 

 

 

 

> Retour à la liste des articles

 

 
 
 
   Nouveau numéro
 
   En savoir plus